Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

22/04/2010

La Belgique à la traîne dans l'énergie éolienne

Le Conseil mondial de l'énergie éolienne (GWEC) vient de sortir son rapport annuel sur l'état des capacités de production d'énergie éolienne dans le monde. Un constat s'impose: si le secteur a bien progressé malgré la crise, la Belgique reste à la queue du peloton européen. Dans les cinq ans à venir, le GWEC prévoit une augmentation de 160% des capacités éoliennes dans le monde.


L'énergie éolienne a le vent en poupe. Depuis 2005, la capacité de production d'énergie issue de l'éolien a augmenté de 170%. L'année dernière, le secteur a augmenté sa production de 31% à 158 GW. Et le GWEC table sur une capacité de 200 GW à la fin de cette année et de 409 GW fin 2014. D'ici là, l'énergie éolienne devrait donc supplanter l'énergie nucléaire. Actuellement, la capacité nucléaire mondiale est de 370 GW mais la filière a tendance à décliner. Depuis 1990, le nombre de centrales fermées dépasse celui des centrales ouvertes.

L'Union européenne reste la région la plus à la pointe dans l'énergie éolienne avec une capacité cumulée de 75 GW, en progression de 15% par rapport en 2008. En Europe, l'Allemagne (26 GW) et l'Espagne (19 GW) font la course en tête. L'Espagne couvre, en outre, 14,5% de ses besoins en électricité grâce à l'énergie éolienne.

Notre Royaume est bien éloigné des performances affichées par le top européen. La Belgique, avec une capacité de 523 MW, occupe la dernière place parmi les quatorze pays européens répertoriés dans l'étude. A titre de comparaison, le Danemark a développé une production sept fois plus importante sur son territoire.

Au niveau des pays, ce sont toujours les Etats-Unis qui font la course en tête avec une capacité de 35 GW. La Chine, loin de son image de grande pollueuse, signe la plus belle progression de l'année 2009. En augmentant sa capacité de 14 GW, l'Empire du milieu a plus que doublé sa production à 26 GW et dépasse maintenant l'Allemagne d'un fifrelin.

Laurent Lambrecht

Les commentaires sont fermés.